SUIVI RÂLE DES GENÊTS

Suivi et méthodologie 


Méthodologie de dénombrement des mâles chanteurs de Râles des genêts (Protocole enquête nationale)

Dans la mesure où le Râle des genêts reste dissimulé en permanence dans les hautes herbes, il est difficile de recenser les individus reproducteurs autrement qu'en dénombrant les mâles chanteurs la nuit. Les études conduites sur cette espèce par suivis télémétriques démontrent que les femelles ne chantent habituellement pas en conditions naturelles, et qu'en moyenne, le nombre de mâles chanteurs est proche du nombre de femelles reproductrices.
Les recensements des râles chanteurs doivent être effectués essentiellement entre la fin avril et le 15 juin, en soirée et de nuit, par beau temps (pas de vent, pas de pluie, température clémente). Les heures d'activité maximale des mâles chanteurs se situent entre 23 h 00 et 2 h 00 (heure d'été). L'activité vocale du Râle de genêts est également plus élevée en fin de nuit, de 2 heures avant à 1 heure après le lever du soleil.
Dans les secteurs à faible densité, il est conseillé d'inciter les mâles à chanter en faisant usage de la repasse, car ils ne chantent pas toutes les nuits. Lorsqu'ils sont peu nombreux, les individus chanteurs ne se stimulent pas mutuellement et chantent moins. La repasse permet alors de localiser des mâles qui pourraient passer inaperçus. Un creux d'activité de chant s'observe aussi lors de l’appariement. À cette période, les chanteurs peuvent cependant réagir à la repasse.
Les prospections des zones favorables sont menées à partir de stations d'écoute distantes de 350 à 500 mètres au maximum. La direction de provenance des chants est portée sur une carte au 1/25 000e et la position des mâles chanteurs est repérée par une simple triangulation à partir d'un second point d'écoute. Cela permet de localiser les mâles avec une bonne précision et d'éviter les doubles comptages.
Il convient d'effectuer à minima un deuxième passage pendant la saison de reproduction. En effet, il a été estimé que les mâles chantent durant 92 % du temps lorsqu'ils ne sont pas appariés. En présence d'une femelle, la fréquence d'émission du chant diminue significativement (12 % du temps). Un seul passage de recensement risquerait d'entraîner des sous-estimations de la taille de la population.
Afin de quantifier au mieux les tendances, il est demandé aux coordinateurs départementaux/régionaux de bien veiller à organiser une couverture complète des sites favorables à l’espèce, en renseignant aussi les absences constatées du râle sur les sites prospectés.


Repasse 

Pour ceux qui utiliseraient une repasse dans les sites les plus isolés, la LPO France a fourni une repasse qui intègre les temps de pause conseillés après chaque diffusion du chant (voir schéma ci-dessous).


Pour le télécharger, cliquez ici


L'arrivée du Râle des genêts en temps réel...

A la demande des différents partenaires, un fichier commun est en ligne pour permettre de voir l'arrivée en temps réel des Râles des genêts et leur répartition en remplissant les onglets dédiés aux données de comptage.
Ce fichier reste à titre informatif et ne sera pas une base de données en ligne. Pour les bilans annuels, il faudra répondre au formulaire fourni par le coordinateur national des données râles : Samuel HAVET samuel.havet@lpo-anjou.org  

Pour y accéder, cliquez ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire