mardi 25 août 2020

L'exemple d'un agriculeur irlandais à suivre ?

Dans le cadre de la politique irlandaise de NPWS Farm Plan Scheme du National Parks and Wildlife Service, les agriculteurs sont insisté à mettre en place des mesures en faveur de la biodiversité.

Feargal Ó Cuinneagáin fait parti de ces agriculteurs engagé pour la nature et plus particulièrement sur le Râle des genêts. Il avait pour ambition en 2016 de mettre en œuvre des mesures favorisant cette espèce entre autre pour qu'elle reviennent sur les parcelles.

Pari gagné ! En 2018 alors qu'il n'a que 10 hectares mais recense  6 mâles chanteurs. D'autres espèces également rare ou menacée ont été observée grâce à des mesures spécifiques.


mardi 11 août 2020

Ca bouge chez les Ecossais !

La RSPB (Royal Society for the Protection of Birds) a relancé un projet de sauvegarde du Râle en Écosse de plus de 700 000£ grâce au soutien de la National Lottery Heritage Fund qui finance plus de 50% du projet, pour une durée de 4 ans.

Avec le Brexit, les mesures agro-environnementales vont être arrêtées et un nouveau système va être mise en œuvre.  Face à l'incertitude du nouveau système, la RSPB veut assurer une certaine continuité des bonnes pratiques pour cette espèces et sensibiliser les agriculteurs notamment la nouvelle génération et la population en générale, des enjeux de ce territoire pour l'espèce.



lundi 10 août 2020

Mesure d'urgence en Basses Vallées Angevines

Des mesures d'urgence ont été mise en œuvre dans le Basses Vallées Angevines cette année. Près de 150 ha ont pu ainsi être préservés avec un retard de fauche allant jusqu'en septembre. 
L'objectif étant de maximiser les chances de reproduction des oiseaux présents, les services de l’État (DREAL PDL) à l’initiative de cette action a ainsi pu débloquer en urgence une aide financière avec le soutien du conseil régional des Pays de la Loire, le conseil départemental de Maine-et-Loire, Angers Loire Métropole pour une enveloppe de 77 000€.

D'autres initiatives de type mesure d'urgence ont également vu le jour sur d'autres territoires français accueillants du Râle. Merci à chacune des structures pour votre mobilisation ! 

Une synthèse de l'ensemble de ces actions est en cours de réalisation.

lundi 1 juin 2020

Changement d'animatrice du PNA

Stéphanie Hennique étant absente, elle est remplacée par Tiphanie Hercé (tiphanie.herce@lpo.fr) depuis mai jusqu'à la fin de l'année.

Pour toute question, n'hésitez pas à la joindre par mail ou par téléphone au 
02 41 44 44 22 / 07 82 34 31 63!

mardi 14 janvier 2020

Un nouveau LIFE Râle en l'Europe

 L'Irlande et plus particulièrement le Department’s National Parks and Wildlife Service a obtenu des financements européens pour la mise en œuvre d'un LIFE sur les territoires accueillant du Râle. 

Celui-ci va durée 5 ans et commence dès cette année !  L'objectif principal vise à obtenir une augmentation de 20% de la population de 2018 du Râle des genêts en Irlande d'ici 2024.

mardi 22 octobre 2019

Et voilà c'est la fin du PNA

Déjà 5 ans!

Le bilan est enfin disponible ici avec ses annexes.

 

L'équipe animatrice a été auditionnée par le Conseil National de Protection de la Nature le 25 septembre.
Ce dernier a validé le plan et a émis un avis favorable quant à un 3e PNA en faveur de l'espèce.

L'équipe animatrice remercie l'ensemble du réseau pour sa mobilisation et les échanges riches entre passionnés qui ont permis de nourrir ce plan.

En attendant qu'une structure soit désignée pour l'écriture de cette nouvelle page, la LPO Anjou et la DREAL Pays de la Loire restent à votre disposition sur les questions liées au Râle des genêts.

A très bientôt pour les actus sur les effectifs 2019!

vendredi 7 juin 2019

Retour sur les premiers comptages.


Les premiers passages ont été faits sur quasiment tous les grands sites et les résultats sont alarmants :
  • Basses Vallées de la Vienne et de l'Indre : 0 mâles chanteurs contre 4 à 5 en 2018
  • Moyenne Vallée de l'Oise : 0 contre 0 à 4 en 2018
  • Vallée de la Meuse : 8 contre 21 à 25 en 2018
  • Val de Saône : 0 contre 5-6 en 2018
  • Basses Vallées Angevines : 22 contre 42 à 60 en 2018
Les chiffres n'ont jamais été aussi bas.
N'hésitez pas à mobiliser vos équipes de bénévoles pour prospecter des sites plus larges.
Comme chaque année, vous pouvez remplir le fichier partagé pour donner une idée de la situation en temps réel.
Le coordinateur Samuel Havet ne manquera pas de contacter les référents régionaux en fin de saison pour récolter les données définitives et faire la synthèse nationale.
Bonne saison à tous!